Le Japon À Toulouse : La Japan Touch Toulouse Fait Son Grand Retour Les 3 Et 4 Septembre Prochain

Le Jardin Compans-Caffarelli avec son remarquable jardin japonais accueille, pour sa 5e édition, JAPAN TOUCH TOULOUSE le week-end du 3 et 4 septembre 2022.

Après quatre éditions à succès, cet événement 100% culture et traditions japonaises avec un brin de pop culture, ouvert aux petits et grands, est de retour dans la ville rose. Festival inspiré des Matsuri, fêtes populaires traditionnelles japonaises, Japan Touch est gratuit et en plein air. Les visiteurs, seuls, en famille ou entre amis, passionnés ou tout simplement curieux du Japon, pourront découvrir, jouer, s’initier, se distraire, faire voyager leurs papilles jusqu’au pays du Soleil Levant.

Si vous n’allez pas à Tokyo, Tokyo ira à vous. En plein cœur de ville, ce havre de paix mêlant mouvements de terre, rideaux de verdure et univers aquatique, accueillera un village de créateurs, boutiques et animations autour de la culture japonaise. Le visiteur arpentera le parc et découvrira la mode japonaise (vêtements, accessoires, bijoux…), mais aussi des illustrateurs de manga et artisans d’art, bien-être, et objets déco. Plusieurs ateliers traditionnels japonais, des arts martiaux jusqu’aux arts floraux seront proposés.

Des restaurants raviront les plus gourmands de boissons et mets japonais et les cosplayeurs évolueront devant de beaux décors naturels.

Dans le pavillon du jardin japonais (dont l’île rappelle l’île légendaire de Horai, symbole de paradis), propice à la plénitude, le public participera à des cérémonies du thé et séances de méditation zen.

SPECIAL 5 e ANNIVERSAIRE : samedi 3 septembre à 11h, le public traversera le carrefour de Shibuya, le plus grand carrefour piétonnier au monde, transposé place de l’Europe

Le Toulouse Sake Club sera également présent durant tout le week-end avec les boissons japonaises de son saké shop et les produits japonais de son épicerie fine.

Informations pratiques : Horaires : Samedi : 11h-20h Dimanche : 11h-19h Entrée gratuite

Découvrez le Japon et sa culture durant la semaine du Japon en Occitanie du 25 novembre au 2 décembre 2022

Nous avons le plaisir de vous faire part du lancement de la première édition de la « Semaine du Japon en Occitanie » qui se déroulera du 25 novembre au 02 décembre 2022 sur l’intégralité du territoire de l’Occitanie. Son organisation a été confiée à l’association Yujo, qui signifie « amitié » en japonais, sous le haut patronage de l’Ambassade du Japon en France, de la Région Occitanie et de la Fondation Groupe Dépêche Dépêche en collaboration avec le Consulat Général du Japon à Marseille qui couvre l’Occitanie.

Le Japon et l’Occitanie sont des terres au caractère forgé, riches d’une histoire millénaire, d’une culture d’une rare diversité qui a vu fleurir de très nombreux talents artistiques.

Le Japon et l’Occitanie sont également des terres où l’on cultive l’art de vivre. Elles sont connues et reconnues pour une gastronomie de très haut niveau, pour la pratique de l’art du sport, pour le souci de la préservation de l’environnement.

Ces deux territoires sont enfin le symbole d’un avenir économique durable grâce à la puissance de leurs universités, la qualité des enseignements qui y sont prodigués, le niveau d’exigence des scientifiques et l’enthousiasme des étudiants. Les complémentarités économiques et les partenaires entrepreneuriaux sont également nombreux avec les entreprises japonaises implantées en Occitanie.

Ainsi, l’ambition de cette manifestation est de permettre à nos concitoyens de découvrir, au-delà des clichés, la richesse de la culture japonaise au travers de ses arts, de sa gastronomie et de son cinéma, et ce sur l’ensemble du territoire de l’Occitanie.

La Semaine du Japon en Occitanie sera également l’occasion pour le monde académique et institutionnel de renforcer et, nous l’espérons, de nouer des liens d’amitiés avec les universités et les collectivités japonaises.

Enfin, des conférences et des rencontres rapprocheront les entreprises françaises et japonaises.

Il s’agit donc d’un engagement politique fort pour tous les fondateurs de cette première édition de la « Semaine du Japon en Occitanie ».

Le rendez-vous est donc donné le 25 novembre prochain pour le lancement officiel de l’événement !

En savoir plus : https://semainejaponoccitanie.fr/

Lecture japonisante – Le Banquet, la nouvelle collection sur la gastronomie japonaise aux éditions Picquier dirigée par Ryôko Sekiguchi

On ne présente plus les Editions Picquier, éditeur spécialisé sur l’Asie depuis 1986, dont chaque sortie de livres est toujours attendu avec impatience par tous les amateurs du Japon ou bien de la Chine notamment. Récemment, la maison d’édition a lancé la collection « Le Banquet » .


La collection 
Le Banquet réunit des œuvres japonaises inédites où la nourriture occupe une place centrale, celle du plat de résistance.

Car la cuisine n’est pas un sujet mineur de la création littéraire et ce serait une erreur de restreindre son territoire à un périmètre bien délimité : femmes, famille, partage, bonheur…

La nourriture est tout à fait pertinente pour parler du désespoir, des inégalités, de l’injustice ou d’un monde futur, elle est même indispensable.

Aujourd’hui plus que jamais, avec une nouvelle conscience envers le vivant, nous souhaitons créer une autre relation avec ce qui nous entoure et ce qui nous nourrit. Tisser des histoires de nourriture, c’est parler de notre façon d’être au monde.

Il est temps de se retrouver autour de la grande table fédératrice de la littérature pour goûter au repas de la vie. Le Banquet fera naître en vous un savoureux espoir.

Ryôko Sekiguchi

Et voici la liste des titres déjà parus que vous pouvez retrouver dans toutes les bonnes librairies :

– L’Ode au chou sauté (INOUE Areno)

– Je mange bien, ne t’en fais pas (KAKUTA Mitsuyo, INOUE Areno, MORI Eto, EKUNI Kaor)

– Les Herbes sauvages (NAKAHIGASHI Hisao)

– Les Carnets de table d’un amateur de cuisine japonaise (ARASHIYAMA Kôzaburô)

Les  » journées Kanshasai » chez Uniqlo Toulouse et partout en France

La marque japonaise Uniqlo donne rendez-vous à ses clients pour les « Journées Kanshasai » afin de les remercier. Un grand nombre d’animations gratuites seront ainsi proposées dans tous les magasins de France de la marque japonaise 27 mai au 5 juin 2022.

A Toulouse, les clients pourront venir découvrir le samedi 4 juin de 14h à 18h au rez-de-chaussée du magasin la calligraphie japonaise, l’origami et des boissons japonaises (amazake, thés japonais et limonade au yuzu)… proposées par le Toulouse Sake Club.

Une belle fête du Japon  en perspective autour de la culture traditionnelle japonaise et de la gastronomie qui devrait ravir le plus grand nombre.

Informations pratiques : Kanshasai Festival, magasin Uniqlo Toulouse, 3 Rue du Poids de l’Huile, 31000 Toulouse – Dates et Horaires : samedi 4 juin de 14h à 18h

A propos du Toulouse Sake Club : Le Toulouse Sake Club, créée par Bertil LAUTH, Saké Sommelier et fondateur d’Occitanie Japon, souhaite faire découvrir le Japon à travers sa gastronomie et ses alcools. La marque toulousaine propose une boutique en ligne avec une sélection unique de plus de 100 références de produits d’épicerie fine et alcools japonais, un club de dégustations, des masterclass et des événements japonisants. Le Toulouse Saké club a été reconnu par le ministère japonais de l’Agriculture de la Forêt et de la Pêche «Japanese Food supporter».

Made in Asia 2022 – Exposition « Double vie » de Reiko Nonaka à l’Espace Bonnefoy – Toulouse

Reiko Nonaka est une photographe née au Japon vivant actuellement à Paris. Son exposition Double Vie est une découverte des liens fraternels et indissolubles entre les jumeaux.

S’inspirant de sa propre gémellité, Reiko Nonaka met en scène des jumeaux de tout âge et de toute origine. Bien que les photographies soient symétriques – référence aux physiques identiques des jumeaux – l’artiste souligne la personnalité de chaque individu, en créant un juste milieu entre similarité et différence.

INFO PRATIQUE :

  • Samedi 2 avril au Samedi 29 avril
  • Centre culturel Bonnefoy (4, rue du faubourg Bonnefoy, 31500 Toulouse)
  • Horaires : lundi au vendredi 9h-18h30 / samedi 9h-12h30
  • Pour plus d’informations : 05 67 73 83 60
  • Entrée libre

Reiko Nonaka : http://www.reikononaka.com/

Autre événement Japon à découvrir dans le cadre de Made in Asia : https://occitaniejapon.com/2022/03/05/made-in-asia-la-japonaise-de-retour-a-toulouse-pour-une-3eme-edition-le-samedi-2-avril-2022/

Made in Asia -La Japonaise de retour à Toulouse pour une 3ème édition le samedi 2 avril 2022

« La Japonaise » fait son grand retour à Toulouse le samedi 2 avril 2022 de 18h à 23h30 dans le cadre du Festival Made in Asia. L’événement se déroulera comme pour la première édition dans les jardins du Musée Georges-Labit, le musée dédié aux arts de l’Asie de Toulouse.

Durant la soirée, les visiteurs pourront assister à des concerts, des jeux, se régaler avec des spécialités japonaises, rencontrer des artistes japonisants toulousains ( Art Kabe…), assister à des expositions, déguster du saké japonais et découvrir les alcools japonais avec le Toulouse Sake Club…et découvrir les collections du musée.

L’intégralité du programme et des invités sera dévoilé quotidiennement sur les réseaux sociaux de Musekai jusqu’au jour J. (FacebookInstagram)

Un tarif préférentiel est proposé durant les préventes qui sont déjà ouvertes. (https://musekai.com/produit/la-japonaise-toulouse-3-entree-preventes-limitees/)

Pour se rendre au Musée Georges Labit : 17, rue du Japon, 31400 Toulouse Bus Tisseo : ligne 10 : arrêt Jardin des Plantes & Demouilles, ligne 2 : arrêt Jardin des Plantes, ligne 27 : arrêt Passerelle St Sauveur Métro ligne B : station François-Verdier (20mn de marche) Stations VélÔ Toulouse : n°114 – Bd Monplaisir, n°98 – Allées des Demoiselles

La Japonaise, premier rendez-vous afterwork/soirée mensuel, alternatif, populaire et urbain en France, mélangeant genres, styles, ambiances et générations autour de l’Univers du Japon.

A propos de Musekai :

MUSEKAI est une société d’entertainment, multi-domaines basée sur Paris, développant de l’organisation évènementielle, de la production audiovisuelle, de l’échange culturel et du business développement avec une passion pour l’Asie et particulièrement le Japon et la Corée du Sud.

A propos de Made in Asia :

Loin des clichés, le festival Made in Asia, événement unique en France, se donne pour mission de faire mieux comprendre la réalité de l’Asie contemporaine, ses évolutions, ses contradictions, et de tisser des passerelles entre Orient et Occident.

Événement Japon – 14ème édition du toulouse Game Show les 27 et 28 novembre au MEETT

Le salon dédié à la Pop culture, jeux vidéos, comics, manga et culture japonaise le Toulouse Game Show est de retour les 27 et 28 Novembre prochain dans le nouveau parc des expositions de Toulouse le MEETT.

Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont prévu un programme riche qui devrait ravir les nombreux visiteurs attendus (plus de 65 000) avec la Coupe de France de Cosplay, des rencontres avec de nombreux invités dont les acteurs américains Tom Felton, Kevin McNally, Paul McGillion, John Wesley Shippet, Seth Gilliam, des comédiens de doublage (Alain Eloy/Rick(RICK ET MORTY), Bastien Bourlet/ Eren (ATTAQUE DES TITANS),Philippe Ariotti/ Piccolo (DRAGONBALL Z), Arnaud Laurent/ Natsu (FAIRY TAIL), Bernard Gabay/ Robert DOWNEY JR(IRON MAN) ), des concerts, des conférences…

Le Toulouse Game Show sera réparti sur 6 halls durant le week-end avec chacun aura son propre univers : Pop Culture, Japon – Manga, Films et Science-fiction, Jeux Vidéos..

Coté Japon et manga, vous pourrez aller à la rencontre de plus de 70 exposants dont l’association Toulouse Japon, le collectif Vu du Japon, EIMA – Toulouse Manga, l’association Wakaba, le Toulouse Sake Club, les éditions Kana, Romain Lemaire, des dojos ( Jinenkan, Dojo de la Roseraie, Hikari Tora…), les cours de cuisine japonaise Shiawasse, Atelier Allegreto pour l’origami…

Retrouvez tout le programme et les exposants sur le site du Toulouse Game Show.

Lieu : MEET-Parc des Expositions de Toulouse-Aussonne

Dates : Samedi 27et Dimanche28 Novembre 2021 – Horaires : de 10h à 19hsamedi et 10h à 18h dimanche. – Tarifs : 1 jour : 16€// 2 jours : à partir de 26€ // Tarif enfant (-12ans):10€/jour (gratuit pour les moins de 6 ans // Tarif famille: 40€ (2 adultes + 2 enfants)–Billetterie ouverte sur https://tgs-toulouse.fr/billetterie

cinéma japonais : sortie de « 7 Jours » de Yuta Murano le 6 octobre

7 Jours, le nouveau film de Yuta Murano sort mercredi 6 octobre au cinéma avec Eurozoom !

Synopsis : La veille des vacances d’été, Mamoru découvre que sa voisine Aya, dont il est secrètement amoureux, va déménager. Il lui propose de fuguer une semaine pour fêter ses 17 ans. Ils se cachent dans une usine désaffectée où ils sont rejoints par leurs amis. Ils découvrent bientôt qu’ils ne sont pas seuls à se cacher là : un jeune réfugié thaïlandais tente d’échapper à la police en attendant de retrouver ses parents. La joyeuse escapade prévue par Mamoru se transforme alors en guerre de 7 jours pour sauver leur protégé.

Retrouvez la bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=4sFy-I7NV5k

A propos de Yuta Murano :

Né le 24 septembre 1984, il rejoint le studio d’animation Ajiadô au sein duquel œuvre Tsutomu Shibayama, un réalisateur à qui il voue un immense respect et qui a travaillé sur des films tels que DORAEMON et les séries Chibi Maruko chan ou bien encore Nintama Rantarô. En 2015, il se distingue en tant que réalisateur des épisodes de la série Brave Beats. Il continue ensuite de faire ses preuves dans la réalisation sur les séries How not to summon a Demon Lord et Dream Festival (Dreafes). Cet animé est son premier longmétrage destiné au cinéma.

En partenariat avec Eurozoom, nous vous proposons de gagner des entrées ! Trois invitations valables pour deux personnes sont mises en jeu sur notre page Facebook.

Du japon à Toulouse en juillet : Fête de Tanabata, dégustations de sakés, les escales de l’été

On aurait pu croire qu’avec le début des vacances d’été, les événements culturels japonais à Toulouse et Occitanie auraient eux aussi pris un peu de repos mais il n’en ait rien ! Le Japon va continuer de vivre durant la saison estivale sur Toulouse et ses environs. Nous avons recensé pour vous l’ensemble des événements dont nous avons eu la connaissance. Si un événement manque à cette liste, n’hésitez pas à nous communiquer l’information afin que nous la relayons.

Le premier rendez-vous avec le Japon est donné à Saint-Lys vendredi 9 juillet avec l’événement « Les escales de l’été » qui se propose de vous emmener à Tokyo ! Un événement proposé par l‘association Wakaba, la mairie de Saint-Lys et le traiteur japonais Keikook.

Voici le programme des festivités :

16h : Atelier Manga et Eventail
17h30 : Atelier Origami
19h : Atelier Kendama
20h30 : Concert musique japonaise deWakaband
22h : film « Mon voisin Totoro »

Poursuivez le voyage au Japon avec le Musée Georges-Labit en célébrant la fête de Tanabata. Le rendez-vous est donné le dimanche 11 Juillet entre 12h et 18h, MARIE DEBACK & DJ NO BREAKFAST vous invitent à partager un après-midi en musique dans le jardin du Musée Georges-Labit .Un DJ set à 4 mains, composé de musique Folk, Rock, Pop, Psychédélique, Funk et Disco des années 60/70/80 du Japon (mais aussi des sonorités plus contemporaines, Electroniques, Ambient, Expérimentale … avec peut être quelques brèves excursions vers les pays voisins : la Thaïlande, le Cambodge, l’Indonésie, le Vietnam ou encore la Chine.

Il vous sera donner la possibilité d’écrire un vœu sur un « tanzaku » et de l’accrocher dans les bambous durant les DJ sets. Ils seront tous décrochés et brûlés en fin d’après-midi afin que les étoiles Altaïr et Vega les réalisent.

Informations pratiques : Musée Georges-Labit, 17 Rue du Japon, 31400 Toulouse.

Le Toulouse Sake Club, spécialiste du saké et des alcools japonais sur Toulouse et l’Occitanie, ne partira pas non plus en vacances en juillet. Deux événements sont prévus mais d’autres événements pourraient s’ajouter dans les prochains jours.

Le premier événement est une nouvelle soirée dégustation de sakés « Sakés et spécialités ibériques » chez Wine Notes à L’Union le vendredi 16 juillet de 18h à 21h.

Retrouvez le Toulouse Saké Club à l’Atelier des Chefs Toulouse pour une initiation d’une heure au saké japonais avec accords le vendredi 23 juillet à 20h. Formule découverte de trois sakés et accords 38€. Informations et réservations.

L’exposition « Fragments du Japon » au Château de Lavardens dans le Gers qui a débuté le 1er juin continue jusqu’au 26 septembre. En savoir plus : https://chateaulavardens.fr/

Exposition « Tokyo 2020 » au Musée du bois et de la marqueterie de Revel du 1er juin au 5 septembre 2021

Une très belle exposition valorisant le savoir-faire français en marqueterie à découvrir en Occitanie sur la thématique du Japon et des Jeux Olympiques de Tokyo du 1er juin au 5 septembre. Le MUB, musée du bois et de la marqueterie de Revel, accueille les réalisations des élèves de CAP section marqueterie du LEP de Revel.

À partir du thème des Jeux olympiques, les 14 élèves du CAP marqueterie ont réalisé une série de travaux tout au long de l’année scolaire 2020-2021. L’objectif de l’année était de proposer différents sujets aux élèves (carpe koï, skyline, kakémono, attitude sportive, boite à bento…) pour créer un ensemble mêlant différentes formes techniques et matériaux.

Le parrain de la section Stéphane Diagana, Médaillé d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta, a été présent pour encourager et motiver les jeunes dans leur démarche de création.

L’exposition a été réalisée en partenariat avec Nutrition & Santé, Revel Terre de Jeux, la ville de Revel, l’ambassade du Japon et la section marqueterie du LEP de Revel.

Retrouvez le reportage réalisé par TF1 : Made in France : les jeunes talents de la marqueterie – Le Journal du week-end | TF1

A propos du MUB :

Le MUB – Musée du bois et de la marqueterie de Revel est né d’une tradition locale d’artisanat d’art et d’un désir de créer un lieu de valorisation des savoir-faire des hommes et des femmes qui le font vivre aujourd’hui. En collaboration avec les différents acteurs du territoire (Lycée des métiers d’art, du bois et de l’ameublement de Revel, Ébénistes & Créateurs, IMARA) le musée et son équipe vous propose de découvrir tout au long de l’année, de nouveau projet d’exposition sur la création actuelle et passée des artisans locaux.

Informations pratiques :

MUSEE DU BOIS DE LA MARQUETERIE CENTRE D ART, 13 Rue Jean Moulin, 31250 REVEL – Tél : 05 61 81 72 10 – Accueil | Site officiel du Musée du Bois et de la Marqueterie de Revel (museedubois.com) – Tarif : 5€.

Evenement – « La Japonaise » Toulouse est de retour au Musée Georges-Labit le 3 octobre prochain

Après le succès de la première édition de « La Japonaise » Toulouse au Musée Georges-Labit l’année dernière, les organisateurs ( Musekai Company) ont souhaité revenir pour cette 3ème édition dans ce lieu emblématique de la ville rose le 3 octobre de 19h à minuit.

« La Japonaise » est la soirée
culturelle, le rendez vous populaire
et urbain, en France, permettant de
découvrir l’univers du Japon dans
son ensemble.

Au programme de cette nouvelle édition,  les visiteurs auront l’embarras du choix entre des quiz, une exposition, de la nourriture japonaise, en passant par les jeux vidéos, la possibilité de visiter le musée en nocturne. La musique, le karaoké, les tattoo et le saké ne seront pas en reste lors de cette soirée exceptionnelle. Dans le respect des gestes barrières et afin de garantir au maximum la sécurité de tous, le nombre de visiteurs sera limité lors de l’événement. Il est fortement recommandé d’acheter en avance votre entrée ( et vous ferez aussi une économie de 2€)

Autre nouvelle, votre site préféré sera partenaire média de la soirée et nous vous donnerons la possibilité de gagner des invitations par le biais de deux concours sur nos réseaux sociaux (Facebook et Instagram).

Pour en savoir plus sur l’événement et la billetterie :

http://www.musekai.com/boutique 

http://www.facebook.com/events/949148822239865/

Toulouse – Takesada Matsutani : estampes, 1967-1977 au Musée des Abattoirs

Suite à la donation exceptionnelle de l’artiste à l’Institut national d’histoire de l’art faite cette année, les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse et l’INHA Paris présentent, pour la première fois au public, une sélection des estampes de Takesada Matsutani réalisées entre 1967 et 1977, ses premières années parisiennes. L’exposition est à voir jusqu’au 31 mai 2020 au Musée des Abattoirs de Toulouse.

Après l’exposition Sismographie des luttes. Les revues non européennes du XVIIIe au XXe siècle, vers une histoire globale (du 24.01. au 24.02.2019), les Abattoirs poursuivent leur collaboration avec l’INHA pour présenter quatre ensembles témoignant de la richesse et de la diversité des directions explorées par l’artiste Gutai entre 1967 et 1977 : les premiers travaux au sein de l’Atelier 17 (1967), la réflexion autour de la représentation de l’espace dans les deux dimensions de l’estampe (1968-1969), l’exploration de la sérigraphie et des aplats de couleurs comparables au Hard Edge (1969-1971), enfin la réinterprétation par la photosérigraphie d’œuvres antérieures en trois dimensions réalisées à la colle vinylique (1973-1977). Les estampes sont accompagnées de pièces prêtées par l’artiste : deux plaques gravées correspondant à deux des estampes exposées, des outils de graveur, des photographies de l’artiste au travail, les catalogues des expositions internationales et biennales dans lesquelles ses œuvres ont été exposées et primées.

La collection des Abattoirs conserve l’un des plus importants fonds Gutai en France, dont 4 œuvres de Takesada Matsutani.

Cette exposition permet de faire redécouvrir en France toute une part de l’œuvre de Takesada Matsutani et de rendre sensible le rapport privilégié que l’artiste a entretenu pendant une décennie avec les différents modes d’expression permis par la variété des techniques de l’estampe. Ils donnent aussi à voir plus largement la part de l’estampe dans la création artistique internationale des années 1960-1970.

Informations pratiques :

Musée des Abattoirs, 76 Allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse

Rencontre avec Anita Henry, créatrice de Besoin de Japon

Dans la continuité de nos précédents articles sur ceux qui font le Japon à Toulouse, nous vous proposons d’en savoir un peu plus sur Anita Henry, spécialiste du kimono et de la culture japonaise. Nous tenons à la remercier pour sa disponibilité et pour cet échange riche autour de la culture japonaise et son parcours.

Occitanie Japon : Bonjour Anita, peux-tu te présenter aux lecteurs d’Occitanie Japon ?

Je m’appelle Anita, de mon nom français Henry. Je suis née Tchécoslovaquie et je suis venue en France pour apprendre le japonais et la civilisation japonaise à l’INALCO, à Paris. Grace au diplôme obtenu, j’ai pu intégré une entreprise japonaise dans laquelle je suis restée 11 ans. C’est en suivant mon mari dans ses déplacements professionnels que je me suis retrouvée à Toulouse.

Occitanie Japon : Comment t’es venue cette passion pour le Japon ?

Je pense que cela vient de mon enfance. J’ai grandi en Tchécoslovaquie durant la période du communisme. A l’époque, on ne pouvait pas voyager. Alors j’ai voyagé avec le doigt sur une carte. Le plus loin, sur une mappe monde, pour moi était le Japon. J’étais, alors en primaire et petit à petit à travers le peu de livres accessibles sur ce pays si lointain, j’ai commencé à m’intéresser à cette culture. En 1989, la chute du mur de Berlin m’a permis de pouvoir voyager. J’ai quitté mon pays pour la France, j’ai appris la langue française, passé un bac français pour pouvoir aller à l’université.

Par le biais de cette passion, j’ai pu découvrir des points communs à travers les livres, mes études, mes expériences professionnelles entre le Japon et la Tchécoslovaquie.

Ayant grandi sous la période communiste, comme le nom l’indique, c’est « être en commun », où la communauté prévaut sur l’individu. Ce que j’ai ressenti pendant les 11 ans où j’ai travaillé dans cette entreprise japonaise présente en France depuis les années 70. Je me sentais plus proche des salariés japonais que des salariés français. J’appréciais de travailler avec mes collègues japonais pour qui ce sentiment de « être en commun, travailler en commun » était plus important que l’individualisme de notre société française.

Occitanie Japon :Tu proposes des activités autour du Japon sur Toulouse, peux-tu nous en dire un peu plus ?

A Toulouse, mes activités se sont orientées surtout vers la culture. J’organise régulièrement des événements avec le Musée Georges-Labit de Toulouse : présentation de contes japonais, atelier kitsuke ( art du port du kimono). Je présente des conférences sur le Japon et organise également des colloques pour l’Académie Toulousaine des Arts et Civilisations d’Orient (ATAO) ce qui donne l’occasion de faire intervenir de grands spécialistes du Japon comme Christian Galan, Mélanie Hours, Yves Cadot ou encore Michael Lucken, Emmanuel Lozerant d’INALCO Paris

Occitanie Japon : Peux-tu nous parler de tes futurs projets ou événements ?

2020 va être une année assez chargée pour moi. En avril, je donne une conférence en japonais sur le kimono et ma passion pour le Japon, le 4 avril à Shizuoka. Avec Corinne Dechelette et Eric Despierre nous allons proposer une exposition en commun sur l’art du kimono, l’art de l’origami et le Haïku. Enfin, cet automne, du 18 septembre au 31 décembre, j’aurais deux expositions de kimono, à Revel, au Musée du Bois, l’exposition : « Une promenade dans le bois » et à Saint Férreol au Musée de canal du Midi, l’exposition « Au bord de l’eau ».

Retrouvez Anita Henry sur Facebook.

Crédit photo Tony MYWAVE.

Du cinéma japonais à la Cinémathèque de Toulouse pour le festival Extrême Cinéma

La Cinémathèque de Toulouse propose à l’occasion de son festival Extrême Cinéma, qui aura lieu du 7 au 15 février 2020 ,deux films japonais cultes:

Akira de Katsuhiro Otomo, le mardi 11 février à 21h

Le film culte qui a révolutionné le cinéma d’animation et changé le regard de l’Occident sur le manga. Tokyo 2019. La mégalopole futuriste est sur le point d’éclater. Tetsuo, jeune motard désœuvré, a fait l’objet d’étranges expériences menées dans le cadre d’un programme militaire top secret. Alors qu’il a réussi à s’enfuir, il n’est plus tout à fait le même. Pendant ce temps, dans les rues, la révolte gronde. On parle d’un certain Akira, annoncé comme le nouveau Messie. À moins que ce ne soit l’ange exterminateur…

Battle Royale de Kinji Fukasaku, le Samedi 15 février à 22h pour la nuit de clôture du festival Extrême Cinéma 2020.

D’abord un roman, puis un manga et enfin un film. Au Japon, dans un futur proche, chaque année une classe de troisième est emmenée à s’entretuer durant trois jours pour les besoins d’un jeu : le Battle Royale.

L’impeccable cruauté du vétéran Kinji Fukasaku au service d’une satire sociale sur la dérive du monde contemporain.

Ne manquez pas cette belle occasion de pouvoir voir ou revoir ces deux films exceptionnels sur grand écran.

Informations pratiques et réservations.

Exposition – Never starting story de Rieko Koga au Musée Champollion de Figeac

Rieko Koga, artiste japonaise vivant à Paris, est invitée à investir le Musée Champollion de Figeac durant l’année 2020 (Vous aviez pu la découvrir en 2019 à Toulouse à l’occasion d’une exposition à l’Espace Écureuill, place du Capitole). Ses œuvres brodées racontent son histoire, ses émotions et celles des visiteurs. Intimes, délicates, parfois grandioses, ses œuvres, disposées dans le parcours permanent du musée, dialoguent avec les collections.

Après des études de stylisme à Tokyo puis Paris, Rieko Koga se tourne vers la création contemporaine. Elle rejoint toute une série d’artistes qui, depuis le début des années 1960, se sont emparés du textile comme médium. Longtemps dénigré car considéré comme du simple artisanat et relégué à un usage exclusivement féminin, l’art textile trouve aujourd’hui ses lettres de noblesse.
Rieko Koga est venue à la broderie en observant sa mère filer le sashiko, ce point traditionnel japonais ; puis à travers le senninbari, ce tissu blanc brodé par mille femmes que portaient les soldats japonais pour que la force et la chance les accompagnent. Au Japon la couture s’avérerait être un acte spirituel. Les points de couture sont réputés être dotés de pouvoirs
magiques.
À la manière d’un journal intime, Rieko Koga brode sur le tissu de lin ou de coton ses doutes, ses espoirs, ses réflexions. Les mots ainsi inscrits prennent vie. C’est dans son intériorité que l’artiste nous invite avec pudeur. Les questions qu’elle se pose sont personnelles mais elles nous parlent à tous.

Informations pratiques :

Musée Champollion, place Champollion, Figeac – Exposition Never starting story du 26 février 2020 au 27 septembre 2020 – Tarif : 5€

Le Japon souhaite attirer plus de visiteurs dans les musées et les lieux culturels

Le gouvernement japonais va voter une loi pour attirer plus de touristes étrangers dans les musées et les lieux culturels en dehors des villes japonaises les plus touristiques comme Tokyo, Kyoto ou Osaka.

Cette loi permettra au gouvernement de financer des mesures pour faciliter la venue des touristes en dehors de ces grandes métropoles et de faire la promotion de la culture japonaise et de l’histoire du Japon

Le but de cette démarche est de permettre d’atteindre l’objectif  d’accueillir chaque année plus de 40 millions de touristes en 2020 et 60 millions en 2030.

Dans cette loi, le gouvernement financera des projets visant à améliorer l’accessibilité par le train et les avions de ces sites touristiques moins fréquentés. L’accent sera mis également sur le développement de réseau Wi-Fi, de proposer des services en plusieurs langues et de faciliter les paiements digitaux.

 

Toulouse – Du Japon au Musée Georges-Labit en janvier et février 2020

Le Musée Georges-Labit vous donne rendez-vous en 2020 avec le Japon par le biais d’événements ou d’ateliers. Pour ne pas que vous les manquiez, voici l’agenda de janvier et de février. La plupart des ateliers nécessite une réservation au préalable.

Comme habituellement, les réservations doivent être faites par téléphone un mois avant la date au 05 31 22 99 80/81 du lundi au dimanche de 10h à 17h (sauf le mardi). Ne tardez pas car les places sont limitées et elles partent très vite !

Ne manquez pas l’atelier Shodo et Sumie le 17 janvier et l’atelier cuisine japonaise du 25 janvier. Le dimanche 26 janvier vous pourrez en apprendre un peu plus sur les Tokkuri et les chawan. Et pour terminer le mois de janvier en beauté, deux cérémonies du thé vous seront proposés par Dominique Kawano le 31 janvier: une le matin et une l’après-midi.

Le 26 février, vous pourrez vous initier au Kitsuke ou l’art de porter un kimono.

Le kanji représentant le mieux l’année 2019 est 令 (rei)

Chaque fin d’année est choisi un kanji pour résumer l’année qui vient de s’écouler. Celui choisit pour l’année 2019 est le kanji  令 (rei), qui signifie l’ordre ou le commandement. On retrouve ce kanji dans le nom de la nouvelle ère « Reiwa » (令和).

Ce choix du kanji de l’année a été présenté le jeudi 12 décembre par le principal moine bouddhiste du temple Kyomizu Dera de Kyoto Seihan Mori qui a réalisé le fameux kanji en calligraphie en direct à la télévision.

Le choix du kanji a été déterminé par sondage auprès de la population japonaise. Ce sondage est géré depuis 1995 par la Japan Kanji Aptitude Testing Foundation, une organisation basé à Kyoto. L’organisme a reçu 216 325 propositions dont 30 427 pour le kanji  令. Sur le podium, on retrouve en deuxième position le kanji 新 (shin = nouveau) avec 14 850 votes, puis le kanji 和 (wa = paix ou harmonie) avec 10 281 votes.

Pour rappel le kanji choisit en 2018 était 災 (wazawai = catastrophe).

 

Paris – Instant Japan saison 2 du 14 au 15 décembre 2019

L’association Instant’ Culture donne rendez-vous à tous les amateurs de culture japonaise les 14 et 15 décembre prochain à l’espace Elephant Paname. Il s’agit de la deuxième édition pour l’événement. La première édition faisait partie de la programmation de Japonismes 2018.

Cette année encore la volonté sera de mettre en avant « la culture japonaise traditionnelle et authentique » indiquent les organisateurs par le biais de la gastronomie, de l’artisanat japonais mais aussi de la musique.

Le chef japonais Kosuke Takagi sera présent tout le week-end pour vous faire découvrir la cuisine japonaise, vous pourrez également en apprendre un peu plus sur le saké japonais avec la Galerie K.

Des artisans japonais pourront vous faire découvrir leur travail : kintsugi, kimono, kokedama…etc.

Enfin, un concert de taiko est prévu le 14 décembre à 19h30.

Retrouvez tout le programme.

 

Premier anniversaire pour Occitanie Japon, premier site d’informations sur le Japon en Occitanie

C’était il y a tout juste un an que votre site préféré était lancé. Depuis le site a grandi, vous avez été nombreux à nous suivre tout au long de cette année qui vient de s’écouler et vous êtes aussi de plus en plus nombreux à nous suivre sur les réseaux sociaux. Nous tenons à vous remercier pour vos soutiens qui sont très importants pour nous. Nous espérons pouvoir compter encore longtemps sur vous pour le site mais également nos futurs projets dont nous vous parlerons très prochainement.

Nous tenons également à remercier tous nos partenaires ainsi que tous ceux que nous avons eu la chance de rencontrer en cette première année.

En terme de retours et de statistiques, les résultats sont très encourageants et nous confortent dans notre volonté d’apporter un regard nouveau sur l’actualité du Japon dans la région Occitanie mais également de vous apporter une vision réelle du Japon tel qu’il est sans aucun édulcorant. Pour autant, nous n’avons pas pour prétention de détenir la vérité, mais il est important de communiquer un maximum d’informations claires et neutres afin que chacun puissent se faire son opinion.

Parmi nos objectifs pour cette deuxième année, il y aura bien entendu continuer ce que nous faisons actuellement : faire le lien entre l’Occitanie et le Japon, partager de l’information et mettre en avant ceux qui font le Japon mais dont on parle peu ou pas. Nous souhaitons continuer à notre mesure donner de la visibilité à ceux qui le méritent et œuvrent au quotidien pour la promotion du Japon en Occitanie et ailleurs ( et réciproquement ) en proposant de la qualité constamment. Comme nous vous l’avions indiqué, d’autres projets devraient voir le jour courant 2020, mais pour le moment, nous ne pouvons pas trop vous en dévoiler.

Enfin, un dernier objectif sera de rentabiliser le site afin de couvrir les frais de fonctionnement tout en conservant notre indépendance. Nous étudions actuellement différentes solutions. Nous vous en ferons part très prochainement.

Occitanie Japon en quelques chiffres :

+110 000 visiteurs en un an

+1500 fans sur Facebook

+350 articles publiés en un an