Réouverture des frontières au Japon : la priorité sera donnée aux voyageurs d’affaires

Le ministre des Affaires Étrangères japonais Toshimitsu Motegi  a annoncé qu’en cas de réouverture des frontières, seulement les hommes d’affaires pourraient dans un premier temps entrer sur le territoire japonais.

Il a aussi indiqué que l’ouverture des frontières se feraient progressivement par groupe de pays en espérant que la réciprocité soit faites également avec ces mêmes pays.  Pour rappel, ce sont actuellement les ressortissants d’une centaine de pays et ceux qui y ont résidé sur les 15 derniers jours qui sont interdits d’entrée au Japon. Du coté des voisins du Japon, la Chine et la Corée du Sud ont pris des mesures similaires mais depuis le début du mois, les businessmen testés négatif au Covid-19 sont autorisés à rentrer dans le pays.

Le ministre des Affaires Étrangères a tenu à rappeler que les mesures actuelles s’assoupliraient une fois l’épidémie maitrisée au Japon mais aussi dans le monde. Petit à petit, le Japon tente de réduire les contraintes liées à la pandémie. Depuis jeudi 14 mai, l’état d’urgence a été levé dans 39 des 47 préfectures japonaises.

Ceux qui espéraient effectuer un voyage au Japon en 2020 devront donc encore patienter.