Les Japonais se mettent à la pâtisserie durant l’état d’urgence et provoquent une pénurie de farine

Avec le confinement un peu partout dans le monde, on a pu voir, y compris en France, le développement d’une passion soudaine pour la pâtisserie et la boulangerie provoquant rapidement des pénuries de farine, beurre et tous les ingrédients nécessaires.  Le Japon n’a pas échappé à la tendance. Depuis la déclaration de l’état d’urgence par le Premier ministre japonais et les recommandations à limiter les sorties et les interactions sociales, les Japonais se sont mis au fourneau un peu plus qu’à l’accoutumée.

Face à  cette demande accrue et soudaine, les stocks de farine se sont rapidement réduits provoquant temporairement des pénuries un peu partout sur le territoire. Le ministère de l’Agriculture a tenu à rassurer les consommateurs en indiquant que les stocks étaient suffisant et que les fournisseurs avaient juste été pris de court.

Dans le même temps, les recherches en ligne pour se procurer des bonbons ont également explosé dès l’annonce de l’état d’urgence mi-avril. Les préparations de pancakes et autres gâteaux ont également été prises d’assaut. Certaines enseignes ont ainsi vu leurs ventes multiplié par 5 et dû restreindre le nombre de produits par clients.

Alors que la pénurie se faisait sentir, on a pu voir fleurir des annonces  proposant ces produits devenus rares atteindre des prix exorbitants, obligeant les plateformes en ligne à faire régulièrement le tri pour éviter tous abus.