Japon – lancement compliqué pour le plan de relance du tourisme intérieur « Go To Travel »

Dans le courant du mois de mai 2020, le gouvernement japonais avait annoncé vouloir soutenir le tourisme au Japon avec un plan de 11,5 milliards d’euros qui prendrait en charge une partie des frais de voyage des voyageurs, l’annonce du projet « Go To Travel » était lancée. Cette annonce généra un buzz sans précédent partout dans le monde et le JNTO dû apporter un correctif et précisa les modalités : le plan ne sera destiné que pour le tourisme intérieur au Japon, ce qui exclut de fait les touristes venant de l’étranger.

« Go To Travel » devrait entrer en vigueur à partir du 22 juillet 2020 dans un contexte difficile où malgré la fin de l’état d’urgence au Japon de nouveaux cas de COVID-19 font leur apparition. C’est notamment le cas sur Tokyo et Osaka, où le nombre de cas est en forte en augmentation depuis quelques jours. Pour cette raison, le Ministre du Tourisme japonais Kazuyoshi Akaba a indiqué que les voyages en provenance et à destination des deux mégalopoles seraient pour le moment exclus du dispositif et ce jusqu’à que le nombre de cas recensés soient au plus bas.

Malgré tout, le gouvernement japonais met beaucoup d’espoir dans ce nouveau dispositif de soutien à un secteur du tourisme particulièrement touché par la crise sanitaire et économique. Le gouvernement japonais y voit aussi une opportunité pour faire changer les habitudes de voyage des Japonais en évitant les endroits trop fréquentés, les espaces confinés et les endroits avec une promiscuité importante. En effet, les gestes barrières sont toujours autant d’actualité sur l’archipel et des rappels sont fait régulièrement pour limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus.

Cette annonce du lancement de « Go To Travel » ne fait pas que des heureux, des membres de l’opposition au gouvernement ont demandé l’annulation ou le report du plan d’aide au tourisme, des gouverneurs locaux ont aussi fait part de leur inquiétude avec l’arrivée d’un afflux de touristes alors que la pandémie repart de plus belle au Japon.

Le Premier Ministre Shinzo Abe a tenu à rassurer en indiquant qu’un avis serait demandé auprès d’un panels d’experts récemment créés pour la gestion du coronavirus et que la propagation du virus était surveillée de très près. Une décision définitive doit être prise dans les prochains jours et le plan pourrait être revu notamment en accordant les réductions uniquement pour les voyages dans les préfectures voisines