Baisse de 99% du nombre de visiteurs au Japon depuis 13 mois consécutifs

Le nombre estimé de voyageurs étrangers au Japon a plongé de 98,8% en octobre par rapport la même période en 2019 pour atteindre les 27 400, un nombre en déclin depuis 13 mois consécutifs du majoritairement à l’épidémie de coronavirus.

Cependant, c’est la première fois que la barre des 27 000 visiteurs est atteinte en sept mois alors que le gouvernement japonais a réduit les restrictions d’entrée pour 159 pays a indiqué le JNTO (Office National du Tourisme Japonais). On avait connu le plus bas niveau en mai dernier avec 1663 visiteurs étrangers.

La plupart des visiteurs viennent de pays asiatiques voisins : Vietnam (6200), Chine (4500), Corée du Sud (2000) et Thaïlande (1400). C’est la première fois depuis 1982 que le Vietnam est le premier pourvoyeur de touristes au Japon. (Les statistiques concernant les visiteurs étrangers ne sont comptabilisées que depuis 1982).

Depuis le 1er octobre, un nombre limité d’hommes d’affaires sont autorisés à rentrer de nouveau dans l’archipel nippon. Dans le même temps, le nombre de ressortissants japonais sortant du pays a lui aussi diminué de 98,1% par rapport à l’année précédente pour atteindre les 31 000.

Alors que de nombreux pays continuent d’imposer des restrictions de voyage transfrontalières, le gouvernement fonde ses espoirs sur le tourisme intérieur pour relancer l’industrie, durement touchée par la pandémie. Il a lancé le plan de soutien « Go To Travel » en juillet.