La liste des pays interdits de séjour au Japon s’allonge encore avec treize nouveaux pays concernés

Le Japon continue de fermer ses frontières avec l’ajout de treize nouveaux pays sur la liste, portant le total à 159. Le ministère des Affaires Étrangères japonais a ainsi ajouté le Boutan, Trinidad et Tobago, Belize, Ethiopie, Gambie, Zambie, Zimbabwe, Tunisie, Nigeria, Malawi, Soudan, Rwanda et Lesotho. Cette décision a été prise pour limiter l’entrée d’étrangers sur le territoire japonais afin de limiter la propagation du COVID-19 alors que le Japon subit une nouvelle vague d’épidémie.

Le nombre de voyageurs étrangers entrant au Japon était de 3800 en juillet dernier, soit une baisse de 99,9% par rapport à 2019. Dans le même temps, le nombre de Japonais quittant le pays a lui aussi diminuer de 98,8% pour atteindre le nombre de 20300 personnes.

Alors que le Japon ferme ses frontières, il a aussi entamé des discussions avec 16 pays pour assouplir les restrictions d’accès à son territoire. Parmi les heureux élus, on trouve l’Australie et des pays asiatiques avec qui le Japon a des échanges économiques importants habituellement. Le but de la démarche est de renouer avec les partenaires commerciaux historiques et de relancer une économie japonaise en berne en attendant de jours meilleurs.