Le Japon pourrait permettre le retour au pays des résidents étrangers

Avec la crise du Covid-19, le Japon a du prendre des mesures de restrictions pour limiter les entrées dans le pays. De fait, beaucoup de résidents étrangers vivant habituellement au Japon mais qui ont du quitté le pays pour différents motifs ne peuvent pas y retourner pour le moment. Le gouvernement japonais envisage de leur permettre à nouveau de revenir. Cette mesure serait prise dans le but notamment de relancer l’économie en permettant le retour sur le territoire de toutes les forces productives mais aussi de permettre à ces résidents de retrouver leur famille vivant au Japon. Cependant, tous les résidents étrangers pourront de nouveau entrer sous réserve d’avoir au préalable passer un test de dépistage au coronavirus.

Aujourd’hui, les résidents étrangers ne sont pas autorisés à revenir au Japon après voir visité ou résidé dans un pays faisant partie des 129 pays non autorisés même si leur famille est au Japon. L’entrée sur le territoire japonais n’est possible que pour des circonstances exceptionnelles : nécessité de partir à l’étranger pour une intervention médicale ou être convoqué par un tribunal à l’étranger.

Le Ministère des Affaires Étrangères japonais a reçu des sollicitations de nombreux pays occidentaux depuis quelques mois demandant l’autorisation de retour au Japon pour les travailleurs expatriés. Il y aurait entre 50 000 et 60 000 travailleurs expatriés au Japon et une grande partie d’entre eux n’ont pas pu voir leur famille depuis qu’ils ont quitté le Japon.

L’autorisation d’entrée de ces travailleurs pourraient se faire progressivement car le gouvernement japonais souhaite limiter encore les entrées pour réduire les risques de propagation de Covid-19.