Le Japon envisage de donner une prime aux personnels soignants ayant traité des patients atteints de COVID-19

En cette période difficile, le Japon multiplie les annonces d’aides à destination de sa population pour adoucir un peu la crise actuelle. Le ministère de la Santé a indiqué étudier la possibilité d’offrir une prime de 200 000 yens (1700€) à tous les hospitaliers traitant des patients atteints de coronavirus.

Par cette mesure, le gouvernement japonais souhaitent montrer son soutien aux médecins et infirmières  qui sont en première ligne dans la gestion de la crise sanitaire actuelle. Il espère aussi que les hôpitaux continueront d’accepter de soigner les patients de COVID-19. En effet, beaucoup d’établissements hospitaliers ont pu refuser d’accueillir ces nouveaux malades par crainte.  La Préfecture d’Aichi avait proposé des subventions pour limiter les refus.

Les modalités de paiement, d’éligibilité et le montant finalement accordé seront précisés prochainement. Parmi les premiers éléments annoncés, il y a donc la prime de 200 000 yens pour les personnels en première ligne et une autre prime de 100 000 yens pour les salariés des institutions médicales ayant préparés des lits pour accueillir les patients. Les infirmiers à domicile seront également concernés.

D’autres préfectures ont déjà mis en place leurs mesures de soutien comme la Préfecture de Tottori qui a annoncé donner 4000 yens (34€) par jour pour les personnels médicaux en contact avec des patients atteints de Covid-19