Les Japonais boudent les sacs plastiques dans les konbini

Depuis l’entrée en vigueur au 1er juillet d’une nouvelle loi demandant aux commerces de faire payer les sacs plastiques au prix minimum d’un yen, plus de 70 % des consommateurs japonais n’en prennent plus par souci d’économie et peut être aussi par prise de conscience de la nécessité d’agir pour l’environnement. Cette loi avait été votée pour réduire la pollution marine par les sacs plastiques. Auparavant, les fameux sacs offerts gracieusement se retrouvaient bien souvent dans la mer.

Les propriétaires de konbini avaient fixé un objectif de baisse d’usage des sacs à hauteur de 60% en 2030. En à peine un mois, l’objectif est déjà dépassé.

Ce phénomène a été observé dans toutes les chaines de konbini du Japon : –75% chez Seven-Eleven Japan Co., 77% chez FamilyMart Co 76% at Lawson Inc.

Beaucoup de Japonais ont pris rapidement le réflexe de venir avec leur propre sac ou de faire leurs courses sans sac. Ce qu’il y a de plus surprenant, c’est que l’on aurait pu penser que malgré un coût modique à payer pour obtenir un sac plastique (Entre 3 et 5 yens chez Seven-Eleven (2 à 4 centimes d’euros), 3 yens (2 centimes d’euros) chez FamilyMart and Lawson ), les Japonais auraient eu tendance à ne pas changer leurs habitudes.

Décidément, les Japonais sont vraiment un peuple à part !

Les sacs plastiques deviennent payant dans les magasins au Japon à partir du 1er juillet

La mesure avait été annoncée il y a quelques mois, c’est désormais chose faites, les sacs plastiques sont maintenant payant dans tous les magasins japonais pour protéger l’environnement.

Cependant, on peut se poser la question de l’opportunité d’une telle mesure symbolique car les sacs plastiques représentent seulement 2% de l’ensemble des déchets plastiques que comptent le pays. Le gouvernement par cette mesure a souhaité influencer les comportements des consommateurs pour accélérer la réduction de l’ensemble des déchets plastiques en commençant par ce geste symbolique. Il espère notamment que les Japonais se rendront dans les commerces avec leur propre sac.

Cependant, les commerçants pourront toujours donner des sacs plastiques réutilisables biodégradables ou contenant au moins 25% de biomasse dans leur fabrication. Coté prix, le gouvernement japonais l’a fixé à un prix minimum de 1 yen (0,0083 euros).

Cette nouvelle directive rentre en vigueur alors que la pollution marine par des déchets plastiques est devenue préoccupante depuis quelques années maintenant. Partout dans le monde, de nombreux déchets plastiques sont ingérés par des oiseaux ou des poissons, mais aussi se retrouvent sur les côtes maritimes. Les microplastiques préoccupent les océanographes qui attirent l’attention sur l’impact désastreux de ces-derniers sur la vie marine. Le gouvernement conscient du problème souhaite engager une politique de réductions des plastiques dans tout l »archipel. Le Ministère de l’Environnement japonais veut réduire de 60% la consommation de sacs plastiques dans les commerces cette année. Le Japon produit chaque année 9 millions de tonnes de déchets plastiques.

Retrouvez nos précédents article sur la réduction des déchets plastiques au Japon.

Japon – Les sacs plastiques dans les commerces deviendront payant quelques semaines avant les JO

Début juillet, les commerçants du Japon devront faire payer les sacs plastiques à leurs clients. Le but est de  limiter la pollution maritime avec des éléments en plastique et de faire prendre conscience au public la nécessité de réduire les déchets plastique.

En mai dernier, le gouvernement japonais avait lancé cette idée.  L’idée avait été présenté ensuite à des experts pour validation. Une fois validée, les différents ministères concernés par la mesure ont légiféré en ce sens.

Ainsi, les commerçants devront au minimum demander 1 yen par sac donné aux clients. Seuls les sacs avec des poignées et n’étant pas destinés aux denrées périssables seront facturés. Certains gouvernements locaux ont déjà commencé à mettre en application cette nouvelle règlementation bien avant son entrée en vigueur.

On estime à près de 200 000 tonnes de sacs plastique utilisés chaque année au Japon, en proportion, cela représente seulement 2% de l’ensemble des déchets plastique dont le poids est de 9 millions de tonnes.

Bien entendu agir uniquement sur les sacs plastique ne résoudra pas le problème de la pollution maritime, mais le gouvernement japonais espère influencer le mode de vie des Japonais en leur faisant prendre conscience qu’il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire les déchets plastique et protéger l’environnement.