Exposition universelle d’Osaka 2025 – le coronavirus fait réfléchir les organisateurs

Avec l’annonce imminente du report de l’Exposition universelle de Dubaï qui devait se dérouler d’octobre 2020 à avril 2021, les organisateurs de l’Exposition universelle d’ Osaka en 2025 commencent à réfléchir sur l’impact de l’épidémie et de ce report. L’exposition de Dubaï devrait être décalée d’un an normalement. Habituellement, chaque Exposition universelle a lieu tous les cinq ans pour laisser à chaque organisateur le temps de bien se préparer pour le Jour-J.

L’incertitude causée par le coronavirus, l’impact sur les finances et la logistique amènent les organisateurs à étudier les différentes solutions envisageables quelque soit le contexte.

Parmi les scénarios envisageables, il y aurait la possibilité de maintenir les dates initialement prévues. Cette option serait sans doute la plus risquée en raison de l’incertitude sur la fin de la pandémie et sur une éventuelle nouvelle pandémie d’ici à 2025. L’autre point important à prendre en compte est dans quel état sera l’économie après une telle crise sanitaire mondiale ? A cela s’ajoute le report des Jeux olympiques de Tokyo dont les effets ne se sont pas encore fait sentir.

L’autre scénario à l’étude serait de réduire la taille de l’exposition avec moins de pavillons, de visiteurs et d’événements tout en maintenant les dates de 2025. L’avantage de cette solution serait économique, une édition plus réduite coûterait de fait moins cher aux organisateurs et aux participants.

La possibilité d’un report à l’année suivante sera aussi étudiée, ce qui aura pour avantage de donner au Japon et aux autres pays du monde le temps de se relancer après la crise. La question se posera du coup sur l’exposition programmée en 2030.
Les organisateurs doivent se réunir prochainement pour étudier toutes les solutions envisageables même si le contexte actuelle et les années à venir semblent bien incertaines à tous niveaux.

 

 

Japon – L’Exposition Universelle d’Osaka débutera le 13 avril 2025

Le gouvernement japonais a pris la décision d’avancer l’ouverture de l’Exposition Universelle d’Osaka de quelques semaines pour éviter qu’elle ne tombe pendant la Golden Week. Elle se déroulera ainsi du 13 avril au 13 octobre 2025. Initialement, elle était prévue du 3 mai au 3 novembre 2025.

D’autres informations sur le déroulé de l’exposition seront communiqués ultérieurement une fois que le Bureau of International Expositions (l’organisateur) aura validé les propositions du gouvernement japonais en juin 2020.

Le site accueillant l’événement sera construit sur quelques 155 hectares de terrain à Yumeshima, une île artificielle de la baie d’Osaka.

Le thème de l’exposition sera « Concevoir la future société pour nos vies »  en se focalisant sur les technologies de la santé et médicales. Les organisateurs espèrent accueillir 28 millions de visiteurs, générer 2 000 milliards de yens (16 milliards d’euros) et soutenir la croissance du pays après les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2020.

Le coût de construction du site est estimé à 125 milliards de yens au total ( 1 milliard d’euros) , tandis que le coût de fonctionnement sera de 81 milliards de yens (662 millions d’euros).

Ce sera la deuxième fois que la ville d’Osaka accueillera l’Exposition Universelle. Elle avait attiré à l’époque 64 millions de visiteurs, la deuxième meilleur affluence de l’histoire après l’exposition de Shanghai en 2010.

 

Osaka accueillera l’Exposition universelle de 2025

La ville d’Osaka a été désignée vendredi pour accueillir l’Exposition universelle  de 2025 et succèdera à Dubaï en 2020. Elle devance Ekaterinbourg en Russie et Bakou en Azerbaïdjan. Osaka l’avait déjà accueillie en 1970.

La candidature de la préfecture d’Osaka avait pour thème: « Concevoir la société du futur, imaginer notre vie de demain » avec la présentation de solutions au problème du vieillissement de la population, ainsi que des méthodes innovantes en assainissement et hygiène de l’eau.

A noter que Paris était candidate pour accueillir l’Exposition universelle mais a préféré se retirer en début d’année pour des raisons budgétaires.

Avec cette nouvelle victoire, on peut parler de grand chelem pour le Japon qui doit-on le rappeler accueillera la Coupe du Monde de rugby en 2019 et les Jeux Olympiques en 2020.

Pour en savoir plus:https://www.expo2025-osaka-japan.jp/fr/