Une troisième vague de COVID-19 au Japon ?

Alors que le Japon pensait avoir plutôt bien maitrisé l’épidémie de coronavirus jusqu’à maintenant, le nombre de cas quotidien recensés subit une recrudescence qui laisse à penser qu’une troisième vague d’épidémie serait en train de faire son apparition.

Mais par rapport aux deux précédentes vagues qui ont eu lieu en avril et juillet, le Japon fait le constat d’un plus grand nombre de cas asymptomatiques, ce qui amènent les autorités japonaises à revoir leur politique de traçage des clusters et la nécessité de tester de manière plus complète.

Mardi dernier, on a enregistré 1660 nouveaux cas sur une journée, battant le précédent record qui s’élevait à 1597 cas le 7 août dernier. Le gouvernement japonais travaille actuellement avec les gouverneurs des préfectures afin d’éviter une explosion des contaminations à travers le pays.

Pour le moment, le Premier Ministre japonais Yoshihide Suga tient à rassurer en indiquant qu’un nouvel état d’urgence n’est pas d’actualité et qu’il n’est pas prévu de limiter l’usage du plan « Go To Travel« , le plan de relance du tourisme japonais. Néanmoins avec l’arrivée de l’hiver, les élus sont inquiets. Les températures vont baisser et les gens vont rester à l’intérieur dans des endroits à l’espace restreint avec une faible ventilation, ce qui peut être un élément favorable à la propagation du COVID-19.

A Hokkaido, les restaurants et bars ont été invités à fermer plus tôt que d’habitude. Alors que le nombre de cas augmente fortement chaque jour, ceux-ci doivent ainsi baisser le rideau à 22h.