Le Japon ferme encore plus ses frontières en ajoutant la Russie et 13 autres pays

Le Japon avait limité son accès près de 70 pays. La liste va être allongée de 14 pays qui jusqu’à maintenant n’étaient pas concernés par les restrictions pour rentrer au Japon. Ainsi s’ajoute notamment la Russie, l’Arabie Saoudite ainsi que les Émirats Arabes Unis, mais aussi Antigua, La Barbade, le Bélarus, Djibouti, la République Dominicaine, Oman, le Pérou, le Qatar, Saint Kitts and Nevis, et l’Ukraine. Portant le total à 87 pays concernés par les restrictions d’accès au Japon.

Les personnes ayant séjourné dans les pays présents sur la liste durant les deux dernières semaines seront interdites d’accès au territoire japonais. Une autre mesure a été prise concernant la suspension des visas jusqu’à la fin du mois de mai. Avec les premières restrictions, le nombre d’étrangers entrant au Japon a été réduit de 93%. Bien entendu, ces mesures ne concernent pas les ressortissants japonais. A leur arrivée, ils seront testés au coronavirus, devront observer une quarantaine de 14 jours et surveiller leur santé notamment en cas de fièvre ou de toux.

Le Japon s’efforce de limiter par tous les moyens le nombre de cas de COVID-19 sur le territoire. Ces mesures s’ajoutent aux appels à la population  à rester chez elle, la fermeture de certaines entreprises et commerces et le développement du télétravail.