Le nombre de décès dus au coronavirus au Japon pourrait dépasser les 420 000 sans distanciation sociale selon une étude

Le groupe de travail gouvernemental qui suit les infections  du coronavirus a rappelé  la nécessité de réduire les contacts interhumains pour contenir l’épidémie. D’après leurs calculs, 420 000 personnes au Japon pourraient mourir en l’absence de mesures préventives.

Cependant l’équipe du ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être en charge de la lutte contre le coronavirus a tenu à modérer cette estimation et qu’elle publierait prochainement une estimation de l’efficacité des mesures prises pour limiter la propagation du virus.

Hiroshi Nishiura, professeur à l’Univervisité d’Hokkaido et membre du groupe de travail créé par le gouvernement japonais, a indiqué  la nécessité de réduire au maximum les contacts entre les gens pour stopper la propagation du coronavirus. Il préconise une réduction de l’ordre de 80% des contacts. Sans application de ces règles, ce sont près de 850 000 personnes qui pourraient être contaminées au Japon selon une simulation.

Le gouvernement japonais vise au moins une réduction des contacts physiques de l’ordre de 70% dans les préfectures concernées par l’état d’urgence.

Actuellement, le nombre de personnes touchées par le coronavirus au Japon aurait dépassé le seuil des 9000 personnes.