Les superstitions au Japon

Comme dans tous les pays du monde, les superstitions font partie du quotidien et sont légions au Japon. Entre mythes et croyances, certaines peuvent paraître désuètes aujourd’hui dans un monde moderne. Pour autant, elles restent ancrées dans les traditions et permettent parfois de mieux comprendre un pays et ses habitants. Le Japon n’y échappe pas et nous vous proposons de découvrir quelques unes d’entre elles.

A la période des sakura, si l’on attrape un pétale entre ses deux mains à plat comme si l’on priait, il faut faire un vœu  et celui-ci se réalisera.

Il faudra éviter de tuer une araignée le matin sous peine de passer une mauvaise journée.

Les chiffres 4 et 9 ne sont pas très bien perçus au Japon, en effet, leur homophonie avec la mort pour le 4 et le 9 pour la souffrance. Il n’est pas rare que dans certains établissements notamment les hôpitaux, il n’y ait pas de chambre 4 ou de chambre 9. On évitera aussi

Siffler pendant la nuit aurait tendance à attirer les serpents.

Au Japon, il n’est pas recommandé de se couper les ongles le soir car cela pourrait entraîner la mort autour de vous.

Si l’on met un chat sur un cercueil, le défunt se réveillera.

On évitera d’écrire le nom de quelqu’un en rouge car c’est en rouge qu’est écrit le nom du défunt sur la tombe.

Pour faire cesser la pluie et qu’il fasse beau le lendemain, il est de coutume de faire un « teru teru bozu » que l’on accroche à la fenêtre. Composé de papier ou de tissu blanc, le « teru teru bozu » ressemble à un petit fantôme.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s