Le Japon va suspendre l’entrée des ressortissants étrangers de son territoire alors qu’une variante de la COVID-19 fait son apparition au Royaume-Uni

Le Japon a pris la décision de suspendre l’entrée sur son territoire aux ressortissants étrangers non résidents du 28 décembre jusqu’à la fin janvier 2021 alors qu’une nouvelle variante de la COVID-19 plus contagieuse a fait son apparition. Les Japonais et les résidents étrangers seront autorisés à rentrer dans le pays mais sous réserve d’un test négatif réalisé 72 heures avant le départ et devront respecter une quarantaine de quatorze jours après leur arrivée au Japon.

Cette annonce a été faites alors que le Japon a indiqué avoir détecté deux cas infectés par la nouvelle variante du coronavirus le jour-même et cinq le jour précédent. Les deux personnes contaminées sont hospitalisées à Tokyo, il s’agit d’un homme de 30 ans revenu d’Angleterre le 16 décembre et une femme de 20 ans faisant partie de l’entourage du premier cas. Les cinq de la veille avaient séjourné auparavant en Angleterre également.

Le Japon a confirmé 3878 cas de COVID-19 dimanche, un nouveau record de cas qui fait craindre le pire à l’approche des festivités du nouvel an. Dans la capitale japonaise, on a dénombré 949 cas. Le record de cas graves constatés quotidiennement est lui aussi en hausse.