Le Premier Ministre Japonais Yoshihide Suga vise la neutralité carbone pour le Japon en 2050

Le Premier Ministre japonais Yoshihide Suga va s’ engager lors de son premier discours auprès de la Diète à réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre du Japon en 2050. Ce sera la première fois qu’un Premier Ministre japonais fait cette annonce avec un objectif daté. D’autres pays ou région du monde se sont également engagés dans cette voie de réduire les émissions de gaz à effet de serre notamment en raison du réchauffement climatique et des catastrophes naturelles à répétition.

En juin 2019, le gouvernement japonais avait adopté lors d’un Conseil des ministres une stratégie à long terme pour atteindre les objectifs des Accords de Paris de 2015. Dans cette stratégie, le Japon doit à terme devenir un pays sans carbone et ne plus utiliser les énergies fossiles, mais à cette époque, aucun délai n’avait été évoqué.

Le Japon a souvent été critiqué pour sa dépendance aux centrales à charbon, qui contribuent grandement aux émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Lors d’une conférence de presse en Indonésie, Yoshihide Suga a déclaré qu’il détaillerait dans son discours de politique générale ses réflexions sur le monde post-coronavirus, avec la volonté de créer une « société verte » et de créer une agence en charge de la transformation digitale du pays.