Les pêcheurs inquiets après l’annonce de la possible évacuation de l’eau de la centrale de Fukushima dans la mer

Les pêcheurs de la Préfecture de Fukushima ont exprimé leurs inquiétudes après que le gouvernement japonais ait indiqué vouloir déverser l’eau retraitée de la centrale Fukushima. Ces derniers sont d’autant plus inquiets que depuis 10 ans, ils tentent de redonner une meilleure image de leurs pêches auprès des Japonais et des consommateurs étrangers , mais aussi de les rassurer. Avec cette annonce, tout le travail effectué depuis tant d’années serait anéanti. D’autant que régulièrement des échantillons de poissons sont prélevés pour analyse avant d’être envoyé. Avec le rejet de l’eau, il suffirait qu’un échantillon dépasse les normes pour porter préjudice à toute la filière.

La pêche avait été suspendue suite à la catastrophe de Fukushima, mais avait pu reprendre en juin 2012 avec des restrictions sur la zone de pêche, le type de prise et les dates de pêche.

Le ministre de l’Agriculture Kotaro Nogami a tenu à préciser que la décision n’était pour le moment pas arrêtée. Dans le même temps, Katsunobu Kato, porte-parole du gouvernement japonais a indiqué qu’il sera pris une décision responsable au bon moment après engagement de discussions mais que le gouvernement ne pourrait pas continuer à reporter la décision concernant le devenir de l’eau de Fukushima alors que la centrale doit être démantelée.

Le volume d’eau à évacuer s’élève à 1,23 millions de tonnes et il continue de grandir jour après jour. Les capacités de stockage sur la centrale n’étant pas infinies, il y a urgence à trouver une solution