Japon – Pendant la pandémie, les prisonniers produisent des masques et des protections médicales

Alors que le Japon subit la pandémie de coronavirus, toute la population japonaise est mise à contribution dans la lutte contre la propagation de la maladie, y compris les prisonniers. Ceux-ci sont en charge de la production de masques en tissue et d’équipements de protection pour limiter la pénurie au Japon. Habituellement, les prisonniers produisent des pièces en cuir ou des éléments de menuiserie.

Ainsi, 100 détenus des prisons d’Aomori, Kyoto, Osaka, Kakogawa, Yamaguchi, Iwakuni et Takamatsu qui produisent 66000 masques par mois pour des entreprises privées. Les autres protections sanitaires sont produites à Kyoto et Osaka au nombre de 4600 par mois. D’autres prisonniers de Tsukigata et de Yokohama doivent également rejoindre leurs homologues dans la production.

Ces contributions sont très appréciées par le Ministère de la Justice et de l’Industrie qui y voit un apport autant pour la population japonaise que pour les détenus en cette période de pandémie et de pénurie de masque. Un représentant du Ministère de la Justice indique que cette initiative sera bénéfique pour les détenus en réduisant leur taux de récidive à leur sortie de prison.