Une application pour lutter contre les agressions sexuelles dans le métro de Tokyo

Les agressions sexuelles dans le métro sont prises très au sérieux au Japon. Pour remédier à ce phénomène, de nombreuses mesures ont été prises avec la mise en place de rames spécialement réservées aux femmes sur certaines lignes en heure de pointe et la mise en place de caméras.

Malgré toutes ces mesures, on dénombrait encore près de 900 plaintes déposées en 2017, cependant ce chiffre est bien en deçà de la réalité. Il est rare que les victimes d’agressions sexuelles déposent plainte au Japon soit par honte, soit quelques fois face à la difficulté de déposer plainte (Cf. La boîte noire de Ito Shiori).

Parmi les nouvelles solutions proposées, on retrouve une extension sur l’application déjà existante Digi Police qui permet aux victimes de signaler leur agression aux autres occupants de la rame via une alarme ou un message d’alerte. A l’origine de cette application avait mise en place à l’attention des familles et des personnes agées pour les protéger des arnaques ou des rôdeurs.

Depuis l’ajout de cette nouvelle fonction, le nombre de téléchargements a atteint le nombre de 273 000 avec une augmentation mensuelle de 10 000 unités.

 

Retrouvez les meilleures offres sur les vols Air France vers le Japon.


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s