Confirmation par la police japonaise du décès de la professeure anglaise disparue

La police de Kanagawa a confirmé que des officiers avaient retrouvé le corps de la professeure anglaise Alice Hodgkinson. Portée disparue, elle avait fait la une des médias anglais. Les recherches auront duré plus d’une semaine après le signalement de sa disparition par son employeur. Elle vivait à Yokohama mais travaillait à Tokyo dans une école d’anglais. Originaire de Nottingham, elle était arrivée au Japon en mars 2020 pour enseigner l’angalsi et avait prolongé son séjour d’un an.

La famille très inquiète s’était exprimée sur les réseaux sociaux et avait lancé un appel pour aider à la retrouver. Malgré la terrible nouvelle, la famille a tenu à remercier tous ceux qui ont participé aux recherches

Selon les premiers éléments de l’enquête de police, la mort d’Alice Hodgkinson ne serait pas suspecte. Néanmoins, la police japonaise aidée par Interpol reste discrète sur les investigations en cours.

Cette disparition n’est pas sans rappeler d’autres affaires qui ont pu se dérouler au Japon ces dernières années et qui concernaient des expatriés. Malheureusement, beaucoup d’affaires n’ont jamais été résolues à ce jour.