Japon – Tepco condamné à payer 600 millions de yens près de 10 ans après la catastrophe de Fukushima

Un tribunal a condamné Tokyo Electric Power Company Holdings Inc. à payer une somme de 600 millions yens (4,7 millions d’euros) à 271 victimes de la catastrophe de Fukushima. Parmi les plaignants un grand nombre vivait dans le district de Yamakiya dans la ville Kawamato et avait du évacuer en 2011. Ces derniers réclamaient à TEPCO 14,7 milliards de yens de dommages et intérêts (115 millions d’euros). A la suite du verdict, les plaignants ont indiqué faire appel de cette condamnation.

Beaucoup de victimes ayant du quitter leur logement en 2011 suite à la catastrophe de Fukushima ont attaqué la compagnie japonaise en charge de la central nucléaire pour obtenir réparations du préjudice subie. Les recours sont majoritairement effectués auprès de tribunaux locaux car les plaignants espèrent obtenir des décisions plus rapides.

L’année dernière, la Haute Cour de Sendai avait condamné TEPCO à payer 700 millions de yens (5,4 millions d’euros) aux personnes évacuées. Les plaignants ont été indemnisés en vertu de la loi sur l’indemnisation des dommages nucléaires, qui oblige l’exploitant d’une installation nucléaire à compenser les dommages qui en découlent, qu’il y ait négligence ou non.

Près de 10 ans après, les victimes peinent encore à obtenir des réparations suffisantes. Les verdicts rendus par les juges sont régulièrement ressentis par les plaignants comme insuffisants et injustes. Malgré tout, ils continuent le combat devant les tribunaux années après années en espérant enfin pouvoir recevoir une juste prise en compte de leur préjudice.