Le gouvernement japonais pourrait rallonger les congés de fin d’année pour limiter la propagation du COVID-19

Le gouvernement japonais a indiqué vouloir demander aux entreprises de prolonger les vacances du Nouvel an jusqu’à une semaine pour limiter l’afflux de personnes dans les transports en commun et pendant les traditionnelles visites des temples afin de limiter la propagation du COVID-19.

Cette période de fin d’années est souvent l’occasion pour les familles de se retrouver et les aéroports sont habituellement très fréquentés. En allongeant la durée des congés, cela permettrait aux personnes d’étaler leur déplacement et de limiter les cohues dans les transports. En général, les entreprises japonaises reprennent leurs activités après les trois premiers jours du Nouvel An, mais le gouvernement prévoit de demander aux entreprises de retarder cette reprise après le 11 janvier cette année.

Lors d’une réunion, le ministre de la Relance Economique japonais Yasutoshi Nishimura a demandé à la Japan Association of New Economy d’envisager la prolongation des congés de fin d’année et de favoriser le télétravail.

Le gouvernement japonais essaie d’anticiper les risques de propagation du COVID-19 qui pourraient s’accroitre avec les mouvements de population lors des congés et avec la campagne de soutien au tourisme « Go To Travel » qui sans aucun doute favorisera les voyages sur le territoire japonais. Les visites des temples en fin d’année font craindre également la création de nouveaux clusters de coronavirus.