Le Japon veut créer 120 000 places dans les crèches

Le gouvernement japonais souhaite augmenter les capacités d’accueil des crèches et autres organismes accueillant des enfants en bas âge à hauteur de 120 000 places durant les quatre prochaines années à compter d’avril 2021. Ce qui portera le total des places disponibles à 3,37 millions à la fin de l’exercice fiscal de 2024 (fin mars 2025). Cette démarche fera partie de la nouvelle politique gouvernementale de gardes d’enfants.

Selon le ministère de l’Aide Sociale, cette année, on comptait 12 439 enfants sur liste d’attente des crèches alors que la capacité d’accueil s’élève à 3 135 000 places pour 2 842 000 demandes. Cette capacité devrait passer à 3 247 000 en avril 2021. Pourquoi des enfants sur liste d’attente alors ? Les places de crèches dans les grandes villes comme Tokyo sont inférieures à la demande ce qui conduit à ce surprenant constat.

Une première politique lancée en 2017 devait résoudre ce problème de liste d’attente mais la tache semble plus ardue que prévue.

Dans le même temps, le gouvernement japonais s’est fixé comme objectif d’augmenter le pourcentage de femmes travaillant pour atteindre 82% en 2025, actuellement ce taux est de 77,7%. Le gouvernement souhaite mobiliser les femmes sur le marché du travail dans le cadre d’un programme de relance, ce qui devrait de fait augmenter les besoins de gardes d’enfants. En complément de l’accroissement du nombre de places en crèche, un plan est également prévu pour améliorer les conditions de travail des personnels travaillant en crèche.