35 ans après le Crash de la Japan airlines à gunma

Il y a 35 ans, un vol de la Japan Airlines s’est écrasé à Gunma faisant 520 morts. A ce jour, il reste encore le crash d’avion le plus meurtrier jamais connu.

Des proches des victimes à l’occasion du 35ème anniversaire se sont réunis sur le mont d’Osutaka dans la Préfecture de Gunma, endroit où l’avion s’est écrasé. Chaque année les familles des victimes se retrouvent et font l’ascension du mont pour se recueillir. Cette année, une cérémonie du souvenir s’est tenue dans le village de Ueno au pied du mont Osutaka en présence de représentants de la JAL, où a été observée une minute de silence à 18h56, l’heure du crash.

Le 12 août 1985, le vol 123 parti de Tokyo pour se rendre à Osaka s’écrasera 40 minutes après le décollage, ôtant la vie à 520 passagers et membres d’équipages en route pour rejoindre leur famille durant la saison de l’O Bon. Par miracle, il y eut quatre survivants.

En 1987, les conclusions de l’enquête ont été rendues. L’accident est dû à une rupture en vol d’une cloison arrière de l’appareil provoquant la destruction d’une partie de la dérive et à la perte des quatre systèmes hydrauliques. Cette cloison avait été mal réparée suite à un précédent incident où la queue avait touché la piste au cours d’un décollage.

La police mis en cause vingt personnes travaillant pour JAL et Boeing pour négligence en 1988, mais Boeing n’ayant jamais souhaité collaborer, elles n’ont jamais été poursuivies.

Crédit photo : Nattou.