Polémique au Japon après la publication d’une parodie du logo des Jeux olympiques de Tokyo ressemblant au Covid-19

Le Club des Correspondants Étrangers au Japon (FCCJ) s’est attiré les foudres du comité d’organisation des Jeux olympiques de Tokyo après la publication d’un détournement du logo de la compétition rappelant le Covid-19 sur leur magazine du mois d’avril.

Face au tollé suscité et ne souhaitant pas envenimer la situation, le Président du club Khaldon Azhari a présenté des excuses à toutes les personnes ayant été offensées par la publication et la publication du logo a été supprimée à la demande des organisateurs des jeux qui ont fait valoir leurs droits de propriété intellectuelle pour l’usage du logo. En effet, contrairement à la France notamment, la parodie est soumise au respect du droit de la propriété intellectuelle au Japon. Les organisateurs des JO ont indiqué que cette parodie de logo avait renvoyé une image négative en associant le logo des JO de Tokyo avec le Covid-19.

Toshiro Muto, le Président du Comité d’organisation des JO de Tokyo a indiqué que l’incident était désormais clos et que le FCCJ (The Foreign Correspondents’ Club of Japan) avait pris une décision appropriée en présentant des excuses et en supprimant la parodie.