La population infantile japonaise continue de diminuer pour la 39ème année consécutive

Le nombre d’enfants âgés de moins de 14 ans au Japon a connu une baisse pour la 39 ème année consécutive malgré les efforts du gouvernement japonais pour limiter cette tendance. Au premier avril 2020, ils sont au nombre de 15,12 millions, en baisse de 200 000 par rapport à 2019. Le niveau le plus bas depuis 1950, année à partir de laquelle les statistiques ont été créées. A titre de comparaison en 1954, il y avait 29,89 millions d’enfants de moins de 14 ans.

Le ratio d’enfants sur la population totale a diminué pour la 46 ème année consécutive pour tomber en dessous des 12%, ce qui est le taux le plus bas parmi les pays comptant plus de 40 millions d’habitants.

A contrario, la population des plus de 65 ans représente 28,6% de la population totale japonaise.

Le gouvernement japonais s’est donné pour objectif de faire passer le taux de natalité de 1,42 en 2018 à 1,8 en 2025. Pour atteindre cet objectif, des mesures natalistes comme le développement des gardes d’enfants ont été mis en place, mais les effets tardent à se faire ressentir.

Néanmoins on constate des disparités entre les 47 préfectures du pays.  Tokyo est la seule préfecture à avoir vu sa population infantile progressait. La préfecture ayant le moins d’enfants est celle de Tottori avec un nombre de 70 000. De son coté, Okinawa a le plus haut taux d’enfants en proportion sur sa population globale avec un taux de 16,9%.