Kei Kobayashi, premier chef japonais à obtenir trois étoiles au Guide Michelin en France

La sortie du  fameux guide rouge fait toujours trembler malgré le développement de nouveaux guides et des réseaux sociaux ces dernières années.

Cette année 2020 aura réservé quelques surprises : la perte des trois étoiles du restaurant historique de Paul Bocuse et l’atteinte du graal par Kei Kobayashi, qui à 42 ans obtient trois macarons au Guide Michelin pour son restaurant « Kei« . Il devient ainsi le premier chef japonais a obtenir cette distinction en France. Il rejoint le cercle très fermé des chefs trois étoiles qui sont au nombre de 29 en France (Le Japon en compte 27).

Il s’agit d’une véritable performance car à ce jour, ils ne sont que trois chefs étrangers actuellement en France à avoir atteint ce niveau : Mauro Colagreco, Kei Kobayashi et Alain Ducasse, qui a la nationalité monégasque depuis quelques années.

Le natif de Nagano, dont le père était chef d’ un restaurant de cuisine kaiseki, se définit comme « un Japonais qui fait de la cuisine française » n’est pas pour autant un inconnu. Il a notamment fait ses classes dans de très belles maisons françaises sous les ordre de Gilles Goujon à « L’Auberge du Vieux Puits » ou bien d’Alain Ducasse et Jean-François Piège au « Plaza Athénée ».

Les critiques à son égard ont toujours été dithyrambiques, il ne lui manquait que cette distinction pour son propre restaurant ouvert en 2011.

Crédits photo: Kei Kobayashi.