Retour sur la visite du Pape François au Japon

Le Pape François vient d’achever un voyage au Japon de quatre jours. A Tokyo, Hiroshima et Nagasaki, son message principal a porté sur la paix et le nucléaire en prônant l’arrêt des armes nucléaires. Il s’est entretenu avec le nouvel Empereur du Japon Naruhito et le Premier Ministre Shinzo Abe.

Cela faisait 38 ans que le plus haut représentant de l’église catholique n’était pas venu au Japon. Le Souverain pontife avant son départ a tenu à remercier le peuple japonais pour sa gentillesse et son accueil durant son séjour à l’occasion d’une allocution à l’Université Sophia de Tokyo.

Le dimanche 24 novembre, le Pape François s’était exprimé à Nagasaki et Hiroshima pour la possibilité et la nécessité d’ un monde sans armes nucléaires en ajoutant que leur usage était un crime contre l’humanité et la nature, en cohérence avec le thème choisi pour ce voyage « protéger toute forme de vie ».

Photo prise lors de la messe au stade de baseball de Nagasaki devant plus de 30000 personnes le dimanche 24 novembre.

Il a aussi rencontré à Tokyo des victimes du 11 mars 2011 et donné une messe au Tokyo Dome devant près de 50 000 fidèles.

Cette visite a fait suite à l’invitation de Shinzo Abe en 2014 lorsque celui-ci avait rencontré le Pape au Vatican. Le Pape François est le deuxième pape à se rendre au Japon après Jean-Paul II en 1981.

On pourra signaler que le thème principal de la visite du Pape « protéger toute forme de vie » n’ait été vue par les médias japonais que par le prisme de l’arrêt des armes nucléaires alors qu’il a abordé d’autres thématiques telles que la peine de mort, l’accueil des réfugiés, le refus de la discrimination envers les plus fragiles, … qui n’ont pas (ou très peu) été reportés du fait qu’ils étaient plus dérangeant pour la société japonaise.

Article rédigé avec l’amicale collaboration de Bruno James présent au Japon lors de la visite du Souverain pontife et spécialiste du christianisme au Japon.