Akiba store, un concept store avec un fort accent nippon

Depuis trois mois, un nouveau concept store japonisant Akiba Store a ouvert ses portes à deux pas de la place St Sernin. Akiba store, c’est un combo de plusieurs endroits en un seul, tantôt manga kissaten, social club, magasin de figurines, librairie voire les quatre en même temps. Afin d’en savoir un peu plus sur ce nouveau lieu, nous avons rencontré Christophe, le créateur et gérant.

akiba store toulouse3

Bonjour Christophe, merci de nous recevoir, afin d’en savoir un peu plus sur toi, peux-tu te présenter ?

J’ai bientôt 32 ans, je suis passionné de manga depuis mes 4 ans, j’ai été élevé au Club Dorothée. J’ai eu toujours eu cette idée de créer mon magasin depuis mes 15-16 ans. J’ai fait une année de japonais à l’Université du Mirail en LLCE. Suite à un souci, je n’ai pas pu aller au bout de l’année et j’ai du chercher du travail. J’ai travaillé chez Orange pendant 10 ans. J’avais fait un peu le tour de la question et j’ai créé Akiba Store.

Le magasin est ouvert depuis trois mois, peux-tu nous présenter le concept ?

Hormis le fait que ce soit un magasin, le but était de créer un lieu où l’on peut se retrouver entre passionnés, échanger et découvrir. La passion du manga fait que l’on a tendance à rester cloitré chez soi à lire son manga ou regarder son épisode dans son coin. C’est quelque chose qui me manquait quand j’étais jeune, c’était d’en parler avec des gens qui ne me regardent pas bizarrement. Il y a 15 ans, acheter une figurine et se promener avec dans la rue, cela faisait un peu louche, maintenant cela passe mieux. Pour le moment depuis la création, cela se passe bien. Des clients viennent faire un coucou ou papoter. D’un coté, on a le coté vente classique et il y a un espace de détente où l’on peut venir lire sur place ou regarder un animé sur une tablette en streaming. Ce qui est bien pratique. A mon époque le streaming, cela n’existait pas, il fallait aller sur un site qui s’appelait mononoke où l’on pouvait télécharger des mangas uniquement en japonais. A l’époque, personne ne voulait les sous-titrer. Le but d’Akiba store est d’aller plus que loin que la vente de manga.

akiba store toulouse2

Tu organises régulièrement des événements, des soirées aussi…

J’essaie d’organiser une ou deux soirées par mois. La prochaine aura lieu d’ailleurs le 16 février sur le thème de la Saint Valentin où l’on diffusera notamment Silent Voice. Retrouvez l’événement).

As-tu d’autres projets en vue ?

Je propose des comics, je prévois de proposer une soirée en avril sur cette thématique avec une spéciale Infinity Wars afin de se remettre dans le bain avant la sortie au cinéma du prochain film. J’aimerais aussi proposer des ateliers de shogi ou d’origami, de dessin. Pour le coté lecture, j’aurais envie de proposer des bento pour coller plus au thème et faire découvrir de nouvelles choses. Je suis en train de voir aussi pour faire venir des Youtubers sur le manga, des doubleurs japonais pour rester dans l’esprit découverte.

Pour terminer notre échange, aurais-tu des adresses japonaises à recommander sur Toulouse ou ailleurs ?

Je ne sors pas énormément du coup je ne connais pas beaucoup d’adresse. Il y  a le Fufu ramen qui est pas mal. Et puis il y aussi le jardin japonais. Le cinéma ABC qui propose des diffusion de Miyazaki. Quand j’étais à la fac, j’aimais bien un endroit à Esquirol qui était en sous-sol qui s’appelait Okini. Il proposait un soda avec une boule de glace. Maintenant, il n’y a plus grand chose dans cet esprit là. J’espère découvrir d’autres endroits prochainement.